Présent et avenir de « Space Adventure Cobra » le jeu de rôle

Dimanche 9 août sur la page Facebook officielle de Game-Fu (ex Pulp Fever) Laurent Rambour donnait plus d’infos sur le présent et l’avenir de Space Adventure Cobra le Jeu de Rôle et Rugball le Guide du Champion.

* Question : « hommes ou machines ? » * Un billet dominical un peu long pour informer les fans du célèbre pirate de l’…

Posted by Game-Fu on dimanche 9 août 2015

« Hommes ou Machines ? » Game-Fu répond :

* Question : « hommes ou machines ? » *
Un billet dominical un peu long pour informer les fans du célèbre pirate de l’espace que, malgré tous nos efforts pour argumenter notre point de vue, nous n’avons pas obtenu gain de cause auprès des ayants droits sur la reconsidération des conditions d’exploitation de l’œuvre de Mr Terasawa : Space Adventure COBRA.
Par conséquent, nous avons décidé de ne pas signer le renouvellement de cette licence.

Mr. Buichi Terasawa
Mr. Buichi Terasawa

Depuis 2012 nous avons travaillé dur et engagé toute notre énergie pour porter ce projet audacieux, et, pour une fois n’ayons pas peur des formules, inédit dans le monde puisqu’il reste une exclusivité française. Par notre passion et notre capacité de travail nous avons tant bien que mal fait face aux innombrables difficultés survenues, qu’elles soient inhérentes à notre jeune expérience en matière de business international, à la taille de notre structure, aux décisions très changeantes des ayants droits, d’une tentative d’escroquerie et d’usurpation de droits, ou même au climat instauré par certaines râleries, qu’elles soient justifiées ou pas.

A-Girl Rights Co.Ltd
A-Girl Rights Co.Ltd. est un éditeur japonais de manga vo et détenteur des droits sur Cobra The Space Pirate

Nous avons fait tout notre possible pour que les engagements, à notre niveau, soient respectés, que ce soit en termes de contenu, d’illustrations ou de bonus inédits (préface de Mr Terasawa par exemple). Mais en matière d’édition et de licence, la bonne volonté de l’un ne suffit pas forcément pour obtenir tout ce que l’on veut de l’autre, tout de suite. Sachez que pour obtenir gain de cause sur « un détail » de background ou d’illustration sur une licence internationale si forte relève de la gageure et ne peut se faire qu’après de nombreux échanges et validations, voire même de contreparties financières. Les ayants droits, eux, ne sont toujours pas au fait des contraintes et des exigences nécessaires pour éditer un bon jeu de rôle ; ne sont froidement considérées que les questions économiques et de strict respect de l’œuvre initiale. Deux axiomes très délicats à traiter lorsque l’on parle de jeu de rôle ; encore plus lorsque le rapport de force entre éditeur et ayants droits est gigantesque et que le sort s’en mêle.

Space Adventure Cobra - Rugball
Space Adventure Cobra – Rugball

Pour l’anecdote, voici un échantillon des complications rencontrées pour Rugball :
– nous avons dû rechercher et retraiter des centaines d’illustrations car elles ne nous ont pas été fournies comme prévu après les souscriptions ; pire : nous avons eu l’accord pour travailler directement sur une des deux éditions françaises du manga papier (nous n’avons pas les droits sur l’exploitation vidéo !), mais, une fois le prototype bouclé, celui-ci a été refusé parce que l’éditeur de l’édition en question a étrangement inversé de nombreuses illustrations en placardant dessus des onomatopées françaises impossibles à supprimer sans de nombreux accords et mois de travail. Il a donc fallu rechercher les exemplaires de l’autre édition, bien évidemment plus rare, avec les illustrations dans le « bon sens » et avec les onomatopées japonaises. Après des mois de recherches infructueuses, le projet a été sauvé du naufrage grâce à l’intervention du responsable de Taïfu Comics qui nous a cédé une bonne partie des exemplaires nécessaires.

Malheureusement, « une bonne partie » ne signifie pas « l’intégralité » et une quantité non négligeable de notre travail de compilation de l’univers n’a pas pu être exploitée faute de pouvoir être officiellement illustrée. Il a donc fallu retravailler une nouvelle fois tout le contenu, supprimant de larges pans et augmentant tout ce qu’il était possible d’augmenter tout en respectant la ligne éditoriale du projet. L’ironie du sort ( ?) a voulu que nous apprenions la mise en ligne de manga N&B COBRA juste après tout ce travail laborieux de numérisation et de retouche. Nos questions à ce sujet sont sans réponses…
– nous n’avons eu la réponse que sur trois questions superficielles de background (le nom de deux planètes et celui d’un personnage) alors que plus d’une centaine, essentielles, étaient nécessaires pour que nous puissions donner la consistance que nous souhaitions à l’univers étendu du jeu ; nous avons donc compilé chaque information disponible en extrapolant poliment sur les bases de ce qui était suggéré dans le manga papier.
– nous avons dû refaire plusieurs fois le prototype, celui-ci étant parfois validé puis refusé après trois semaines ou mois de silence plus tard ; sept BAT – ou Bon à Tirer – différents ont été imprimés et invalidés.
– Mr Terasawa, souffrant depuis son AVC, n’a malheureusement pas pu nous venir en aide ni, encore plus malheureusement, déléguer les prises de décision nécessaires à ce projet auprès de son agence, celle-ci bottant systématiquement en touche.
– certains prestataires avec qui nous avions bien travaillé sur le premier volume ont littéralement explosé les délais sur le second, avec une qualité de production bien moindre ; ceux-ci exerçant à l’étranger, difficile de faire valoir ses droits ou le remboursement des acomptes. Il a donc fallu faire preuve de patience et de diplomatie, d’autant que la concurrence sur certains domaines est très réduite ; dans le même ordre d’idée, le retard de publication a entrainé d’autres complications, certains prestataires ne pouvant plus maintenir leurs offres pour différentes raisons, que ce soit en France ou à l’étranger. Il a donc fallu trouver d’autres solutions.
Même si la tentation est grande, il serait illogique de comparer cette gamme de création française où tout était à faire avec la traduction d’autres gammes de jeux déjà existantes avant leur vf. La donne n’est pas du tout la même. Si nous devions toutefois avouer une référence pour étayer la vision que nous avions du jeu de rôle COBRA, c’est bien STAR WARS de chez FFG/EDGE. Mais les ayants droits n’ont pas la même culture ludique que les américains et nous ne sommes évidemment ni FFG ni EDGE.
Nous avons fait tout ce qu’il nous était possible pour donner un maximum aux fans. Vous êtes nombreux à nous témoigner vos encouragements et vos remerciements, merci pour ça, car à cette heure, c’est la meilleure compensation que nous puissions en retirer. Du travail de fan pour les fans. Vous êtes aussi quelques-uns à nous exprimer vos regrets et votre frustration, voire votre colère – non sans une certaine dose d’agressivité – parce que nous n’avons pas produit LE jeu de rôle ultime dans les délais annoncés sur les deux opérations (Guide du Joueur et Rugball). C’est votre droit le plus absolu, mais, même si nous avons quelques regrets après coups (expérience oblige), nous n’allons pas nous excuser pour ça et n’entretenons pas la culture de l’échec mais celle de l’audace. Si le résultat sur le fond est évidemment perfectible, nous avons rendu possible de projet fou avec deux livres et un écran, sans oublier des dés spéciaux. Nous avons travaillé dur pour cela et nous avons été honnêtes sur toute la démarche, ceci malgré les retards, les maladresses de communication et certaines décisions prises dans l’urgence. Pour autant, nous avons le sentiment d’être arrivé au bout de nos possibilités avec cette licence et ne souhaitons pas réitérer une troisième aventure, ou du moins risquer une nouvelle mésaventure sous Game-Fu, puisque ce sont exactement les mêmes conditions nous sont proposées pour la suite. Alors, comme dit la formule, tant pis pour « les putes et la coke », mais à un moment, il faut discerner l’audace de la stupidité.

La porte est ouverte et nous encourageons les volontaires à monter leur maison d’édition, à obtenir la licence et à se lancer pour mieux faire. De notre côté nous avons gagné en expérience et préférons désormais réserver notre énergie à d’autres horizons et d’autres projets, moins médiatiques mais tout aussi passionnants et, surtout, que nous pourrons gérer à notre convenance.


Les expéditions du Rugball reprennent dans la semaine, suivront les PDF promis et augmentés même de quelques bonus. Des scénarii seront aussi proposés en libre téléchargement.
L’avenir du jeu vous appartient désormais, en poursuivant si vous le souhaitez l’aventure sur vos tables et réseaux.
* Réponse : « hommes… ». *

Une pensée sur “Présent et avenir de « Space Adventure Cobra » le jeu de rôle”

Les commentaires sont fermés.