[Inspiration] Person of interest

Person of Interest (ou Personne d’intérêt au Québec) est une série télévisée américaine créée par Jonathan Nolan (scénariste de Memento, Man of Steel, Interstellar) et produite par J. J. Abrams (Mission Impossible 3 et 4, Star Trek).

Ce ne sont pas les noms prestigieux qui ont créé la série qui devraient attirer votre attention, mais bien ses qualités.

L’histoire est assez « basique » mais du coup fonctionne vraiment très bien et s’adapte vite à la possibilité de complexification à loisirs.

John Reese
John Reese

John Reese, un ex-agent paramilitaire de la CIA présumé mort, est engagé par le mystérieux milliardaire Harold Finch. Dans le passé, ce dernier a conçu un système de surveillance de masse pour le gouvernement voulant éviter un nouveau 11 septembre. Le système est capable de prédire les actes terroristes dans le monde, en s’appuyant sur de nombreuses données comme les enregistrements des caméras de surveillance et des appels téléphoniques, ou les antécédents judiciaires.

Harold Finch
Harold Finch

Cependant, la machine repère aussi les crimes entre citoyens ordinaires considérés comme mineurs par le gouvernement. Les autorités ayant décidé de ne pas tenir compte de ces données, Finch s’est laissé une porte de sortie et reçoit chaque jour les numéros de sécurité sociale des personnes impliquées à New York ou dans ses environs. C’est avec l’aide de Reese qu’il va tenter de retrouver ces « Persons of Interest » (trad. litt. : « Personnes d’intérêt ») et de découvrir si elles ont le rôle de victime ou de coupable dans l’affaire concernée.

D’un point de vue Rôlistique, cette série est un vrai bijou. On est à la limite du Fantastique Contemporain, ou plutôt à la limite de la science-fiction. S’il ne s’était s’agit des révélations récentes concernant la surveillance des citoyens par la NSA, cela serait resté au rang de la fiction… Mais, comme toujours la réalité par bien des aspects dépasse la fiction…

Bref.

Cette série donc, se révèle d’un grand intérêt pour qui veut mener des aventures urbaines avec une touche d’espionnage, de théorie du complot et pas mal d’action. Je pense directement à Delta Green, mais l’adaptation sans aucun fantastique est tout à fait possible.

A la différence de scénars uniquement basés sur l’espionnage pur, Person Of Interest nous amène à suivre de nombreux personnages secondaires dont les histoires s’imbriquent.

Ainsi, si Person of Interest s’articule autour d’une enquête différente chaque semaine, ses épisodes sont cependant reliés les uns aux autres par des intrigues sous-jacentes qui finissent par développer un côté feuilletonnesque (un procédé qui n’est pas sans rappeler la très bonne série Life). L’une des grandes forces du show est par ailleurs sa grande diversité, les intrigues feuilletonnesques qui relient les divers épisodes s’avérant très nombreuses ; l’avantage de cette méthode est que ces histoires secondaires ne s’étirent pas outre-mesure, leur nombre permettant aisément de les résoudre (et donc de leur offrir une conclusion digne de ce nom) pour se concentrer sur d’autres ou en faire naître de nouvelles.

 Article original sur Critique : Person of interest – Vincent L. – scifi-universe (SFU)

Quelques bonnes idées à prendre ?

La manière d’impliquer malgré eux certains personnages, comme Fusco par exemple. C’est un flic ripoux (mais pas à 100 %), en quête de rédemption, il est embringué dans l’histoire par Reese qui détient des preuves pour le faire tomber. Il va collaborer de bonne grâce (ou presque) parce qu’il n’est pas fondamentalement pourri, il devient un allié de l’équipe Finch-Reese. Carter plus tard utilisera la même méthode pour avoir la main sur un autre allié « volontaire »…

Lionel Fusco
Lionel Fusco
Print Friendly
The following two tabs change content below.
Scriiipt c'est le collectif Geek de scriiipt.com