Les Revenants de l’ombre de Jean-Pierre Andrevon

Les revenants de l'Ombre de Jean-Pierre Andrevon

1943. La France est occupée par l’armée allemande. C’est l’hiver et la Champagne est couverte de neige… à l’exception pourtant d’une combe au fond de laquelle se dresse le château de Montalembert. Au cours des siècles, les prés et les bois qui l’entourent ont vu se dérouler bien des combats dont les victimes ont été ensevelies sur place, et leurs cadavres, empilés les uns sur les autres, constitueraient, si quiconque avait le pouvoir de les faire revivre, la plus hétéroclite et sauvage des armées.

Or, depuis de nombreux jours déjà, un bruit terrifiant envahit, depuis le château, les villages alentour, comme si les plaintes et les cris de tous ces morts jaillissaient des profondeurs de la terre. Et puis il y a cette chaleur étouffante qui a fait fondre la neige et trace une inquiétante frontière autour du domaine, et cette odeur de pourriture qui imprègne l’atmosphère…

A ce stade de la guerre, le destin de l’Allemagne n’est pas encore scellé, mais le comte de Montalembert, collaborateur notoire, ainsi que ses complices, le savant nazi Otto Reissmann et l’officier S.S. von Ruhmkorff, savent que l’armée allemande a déjà perdu beaucoup d’hommes et que ses réserves de soldats ne sont pas inépuisables…

Nourris des théories occultistes que partagent avec eux bien des hauts dignitaires allemands et de douteuses connaissances scientifiques, ces hommes ont-ils réalisé l’inconcevable ?

Alors, ce serait l’horreur… Mais, précisément, c’est l’horreur !

Inspiration

Les Revenants de l’Ombre est un roman de Jean-Pierre Andrevon de 1979. Des zombies, des nazis, des savants-fous, rien de tel pour un rôliste en quête d’une idée de scénario bien ficelée. D’ailleurs avec « Les Revenants de l’Ombre », un MJ n’a finalement que très peu de travail d’adaptation à faire. Une foule de personnages secondaires, résistants, miliciens, soldats allemands, scientifiques, collaborateurs… vous avez tout sous la main… Et ensuite un projet fou, et sacrément dangereux.

Si vous avez Achtung! Cthulhu sous la main, ce roman est fait pour vous et devrait vous plaire.

Une pensée sur “Les Revenants de l’ombre de Jean-Pierre Andrevon”

Les commentaires sont fermés.