insectopia

Interview de christophe Moréno, l’un des créateurs d’Insectopia

insectopiaInsectopia est un jeu de rôle très particulier : Quelque part dans l’univers les insectes ont pris le contrôle de leur environnement, ils découvrent des vestiges d’anciens dieux aux pouvoirs sans limites, boite de Pandore ou bienfait des dieux ?

C’est un jeu d’intrigue et d’action où il vous est proposé d’incarner des créatures qui ressemblent aux insectes de la vie courante, mais qui ont fortement évolués depuis la dernière fois que vous les avez vu…

Gobelin Nounours : Comment es-tu arrivé au JDR ?

Christophe Moréno : A l’age de 13 ans, car intrigué par mon frère aîné qui faisait du « Empire galactique » avec sa bande de potes. Le lendemain nous avons fait ensemble mon premier personnage, la semaine suivante je jouais avec eux.

Gobelin : Comment as-tu connu « Insectopia » ?

Christophe : Au départ nous étions un groupe d’ami depuis 25 ans. Comme souvent, la vie nous a un peu éloignés les uns des autres. Pour palier à cet éloignement, chaque année nous louons un mas pour jouer une semaine ou deux tous ensemble.

Généralement à « La légende des 5 anneaux », « Deadland », « Polaris », « Conan » et « La caste des métabarrons ».

Insectopia a débarqué sur la table grâce à Florent Moragas créateur du jeu et le projet à trouver de suite son public.

C’était il y a huit ans. On a apporté des idées, transformer les projets.

Gobelin : Peux-tu nous en parler en quelques mots ?

Christophe : L’évolution des insectes a été développé par dame nature. Elle les a doté d’une intelligence évoluée, les conduisant vers une société florissante et agrémentée de complot. Les peuples d’Entoma, se disputent le pouvoir. Sauf que des vestiges des anciens dieux existent, et ce qui n’auraient jamais du être déterré a compromis la philosophie des insectes. Les écarts entre deux philosophies, s’affrontent, le retour des anciens dieux contre les animistes qui sont restées fidèles à Onono (dame nature).

Chaque joueur y incarne un insecte et la foi peut donner de la magie.

Gobelin : Quelles sont les inspirations de ce JDR ? (films, musiques, autres JDR ?)

Christophe : Dune, de Franck Herbert. Microcosmos. Les créateurs étant 8, les sources d’inspirations sont très variées.

Gobelin : Parle nous du système de jeu. Qu’en est-il ?

Christophe : c’est un « Jet contre difficulté » ou « test d’opposition » mais sans jet de dés. Ce sont des galets de couleurs nommées « blattes » que les joueurs tirent d’un sachet opaque. C’est donc une lecture directe, la couleur tirées donne directement le succès ou l’échec de l’action.

Gobelin : L’édition c’est pour quand ?

Christophe : Bonne question, on avait prévu 2014 mais les peaufinages successifs font que ce sera sans doute fin 2015. Un kit de démarrage sera disponible au printemps.

Gobelin : Chouette, est-ce que cela prendra la forme d’une bêta test comme dd5 ?

Christophe : Je ne savais que ça se faisait… mais pourquoi pas, l’idée est a creuser.

Gobelin : Financement participatif ou pas ?

Christophe : Normalement non, le financement sera privé.

Gobelin : Le financement participatif permet de créer un lien entre le public et le projet, ça ne va pas vous manquer ?

Christophe : Nous sommes ouverts au modifications de ce que nous apporte les joueurs en convention. Donc je dirais non.

Gobelin : Vous êtes nombreux a travailler sur le projet ?

Christophe : Huit personnes, Je suis celui qui est chargé de faire découvrir le jeu en convention et j’écris les scénarios. Il y en a trois déjà fait. Et des synopsis qui ne sont pas encore écrit.

Gobelin : En dehors du JDR, tu fais quoi ?

Christophe : Je suis guitariste bassiste semi pro et employé de l’état.

Gobelin : As-tu une question a un autre créateur de JDR ?

Christophe : Je suis assez fan de Games of thrones, et de Bloodlust métal aussi. Quand va sortir l’écran de BL ?
On peut rajouter une autre question ?

Gobelin : oui bien-sûr vas-y.

Christophe : Je voudrais voir la caste de méta barrons, ré-édités, je ne sais pas pourquoi il ne sont jamais sortis… ça se serait le grand Kif.

Et parler d’un Jdr que j’aime bien ?

Gobelin : oui aussi.

Christophe : J’aime aussi Mahamoth du Grümph, c’est un petit JDR SF, auquel je voudrais voir plus de suppléments. Je suis aussi fan de BIA.

Print Friendly
The following two tabs change content below.
J'ai commencé le JDR à 13 ans avec de vieux rôlistes, j'en ai 34... et j'ai jamais arrêté... je suis un dinosaure du JDR... Je suis aussi GNistes (grandeur nature), organisateur, trésorier de l'association l'Antre de l'Hydre... j'essaye de faire en sorte que ma vie de rôliste soit toujours plus riche.