Les costumes, ça compte aussi

Phénomène presque indissociable du jeu de rôle, le goût pour le costume ! On peut faire du jeu de rôle autour d’une table sans avoir à se costumer ou se maquiller. Mais parfois on a envie d’aller plus loin, et on peut avoir envie de faire vivre un personnage en se costumant, que ce soit le temps d’un jeu de rôle Grandeur Nature, le temps d’une Soirée Enquête ou lors d’un défilé Cosplay

Et si vous voulez en savoir plus sur ces composantes des Cultures de l’Imaginaire, je vous recommande l’ouvrage suivant :

CULTURES DE L’IMAGINAIRE, FESTIVALS ET COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Une ressource inexploitée au service du développement local
François Vanhille
Les cultures de l’imaginaire recouvrent des pratiques de loisirs variées : le jeu de rôle, la reconstitution historique, le cosplay, le jeu vidéo ou encore le jeu de société. Cet ouvrage propose une étude de ce public connecté dans une culture plurielle, globalisée par les nouveaux médias et technologies, afin de définir dans quelle mesure leur activité participe au développement local par la médiation culturelle.

Et maintenant on s’en met plein les yeux !

Print Friendly
The following two tabs change content below.

2 réflexions au sujet de « Les costumes, ça compte aussi »

Les commentaires sont fermés.