Joueurs de jeu de rôle - des rôlistes

Jeux de rôle: Attention DANGER ! (deuxième partie)

La première partie vous a-elle donné envie d’en savoir plus sur ce loisir original ? Très bien alors voici la suite, toujours pour vous informer et faire en sorte que vous ne ratiez pas une belle occasion de vous amuser…

– Des personnages hauts en couleur à interpréter ?

Et si vous étiez un chevalier, un aventurier,  un brigand au grand cœur, une belle magicienne aux puissants pouvoirs , un super-héros ou une créature immortelle. Mais vous pourriez aussi bien y incarner des elfes comme Arwen ou Legolas, ou des rôdeurs comme Aragorn, des magiciens comme Gandalf, et pourquoi pas les fantômes ou  revenants comme dans « Ghost« . Mais comme la seule limite est l’imagination, en jeu de rôle vous pouvez aussi choisir un personnage qui serait un animal, une plante, un personnage de dessin-animé, un toon, un programme d’ordinateur, un robot, une fée, juste un homme ou une femme ordinaire, ou un enfant ….

JOUER LONGTEMPS ?

Combien de temps dure une partie ? Ça dépend du temps que vous avez devant vous et du temps que vous souhaitez y consacrer. C’est l’avantage du jeu de rôle, un peu comme un film ou un livre, il suffit d’arrêter pour reprendre le fil une autre fois… Et a ce rythme, effectivement on peut jouer une fois par semaine pendant des mois la même histoire qui se continue… Ça s’appelle jouer une « campagne ».

Ce qui est intéressant, c’est de réussir, et ce n’est pas toujours évident, à jouer une très longue campagne avec les mêmes joueur, et ainsi voir ses personnages progresser et évoluer au fil des mois. Et finalement s’est assez amusant de voir quand des enfants, ou des adolescents jouent, le fait de constater qu’ils incarnent des personnages adultes.

C’est ainsi pour des jeunes, un bon moyen de les confronter de manière ludique à des responsabilités de grands… Et oui, et en plus sans danger, puisque tout n’est que dialogue et imagination.

Mais se prendre pour un super-héros virtuel imaginaire ne présente-t-il pas des risques à long terme ? « Se prendre pour un super héros » est différent de « jouer un personnage », et c’est ce que font les rôlistes, ils jouent. Donc ils changent de personnages souvent, changent de jeu, changent même de groupe de joueurs au gré des rencontres et de la vie…

Joueurs de jeu de rôle - des rôlistes
Joueurs de jeu de rôle – des rôlistes

A force de jouer, que peut-il arriver ?

Au fil du temps, les rôlistes qui débutent jeune, finissent par prendre gout à la lecture, et certains à l’écriture… Car une fois qu’on a vécu virtuellement une belle aventure, on a envie d’en garder une trace, et quand la raconter ne suffit pas, de nombreux rôlistes veulent voir leur récits imprimés ou mis en bulles de BD. D’autres, à force de dessiner pour illustrer leurs feuilles finissent par en faire leur métier… Le jeu de rôle par sa grande proximité avec l’imaginaire va attirer les personnage qui ont une sensibilité artistique, et parfois cela va permettre à une vocation de se révéler.

Mais ce n’est pas tout, le jeu de rôle étant un jeu de dialogue, il permet aussi à la longue à ceux qui le pratique d’améliorer leur propres compétences de dialogue. Car je le rappelle, le jeu de rôle se joue par la description, et décrire une action ou un décor et se faire comprendre d’un groupe de personne, cela se développe par la pratique.

Le talent improvisation et d’adaptation sont aussi des compétences que les rôlistes développent. Une partie de jeu de rôle ne se joue pas en temps réel, et donc si les personnages ont deux heures pour résoudre une énigme, en réalité les joueurs n’ont que quelques minutes. Un rôliste, qu’il soit joueur « classique » ou Meneur de jeu, a donc appris au fil des années de pratique à réfléchir vite et a plusieurs chose à la fois.

J’oublie sans doute beaucoup d’autres choses, mais le mieux c’est que je vous envois vers des témoignages de rôlistes ou de proches de rôlistes :

Et si vous aussi vous avez votre témoignage à faire

  • suivez le programme sur l’évènement Facebook dédié : Moi Rôliste

Pour en savoir plus sur le jeu de rôle ?

Print Friendly
The following two tabs change content below.

2 réflexions au sujet de « Jeux de rôle: Attention DANGER ! (deuxième partie) »

  1. le grand danger qui nous guette, et souvent il est trop tard pour les vieux briscards, c’est les calories… Un beau jour, une étude scientifique, avec de vrais savants à long menton qui parlent à la télé, indiquera quelque chose du genre: Le rôliste, de par son alimentation nocturne, pourrait alimenter l’équivalent d’une ville comme Nouille orque, si nous convertissions ses calories excédentaires en énergie nucléaire (grâce à notre invention sponsorisée par Bouygues!)… Voilà le grand danger…
    Merci pour le lien AC&C!

Les commentaires sont fermés.