[Résultats du sondage] D&D et le jeu de rôle

button print gry20 [Résultats du sondage] D&D et le jeu de rôle

En 2011, sur le blog de scriiipt, nous lancions un mini sondage : « Donjons & Dragons, c’est du jeu de rôle ou pas ? ». Pourquoi cette question, car pour certains d’entre-vous la réponse semble évidente ? Nous y répondrons plus tard. Voici tout d’abord les questions posées et le résultat des réponses recueillies.

D’après vous, honnêtement, Donjon et Dragon, c’est du jeu de rôle ?

oui, non ou je ne sais pas ?

reponse donj1 [Résultats du sondage] D&D et le jeu de rôle

  • Oui : 77 %
  • Non : 15 %
  • Je ne sais pas : 8 %

Le résultat est sans équivoque, sur 116 réponses, vous êtes 89 à avoir répondu positivement. D’après vous, Donjons & Dragons est bien un jeu de rôle… Malgré le fait que Donjons & Dragons dérive du wargame, et que nombreux sont les joueurs à encore pratiquer avec des figurines, des plans quadrillés et autres accessoires de jeu d’escarmouche.

800px DD Game 1 640x426 [Résultats du sondage] D&D et le jeu de rôle

Comme vous pouvez le constater sur cette image classique, une partie de Donjons & Dragons est souvent associée à l’utilisation de plans et de figurines. Les règles de D&D intègrent de manière bien précise tous les moyens de jouer ce qu’il se passe en fonction du positionnement sur les cases. La feuille de personnage servant alors essentiellement à suivre la progression par niveau. A son stade ultime (la dernière version DD4 par exemple) se rapproche beaucoup du jeu vidéo, avec les idées de combos, et de boss de fin de niveau. Intéressant, mais finalement assez éloigné du storytelling, ou des histoires que l’on se raconte autour du feu…

La question de Jean-Pierre : Qu’est-ce que » Donjons et Dragons » ?

 

DD2 [Résultats du sondage] D&D et le jeu de rôlePlus légère cette question… Nous partions du postulat, que si Donjons & Dragons n’était pas un jeu de rôle, alors qu’est-ce que ce serait ?

  • Un club Sado Maso à 13 %
  • Un film à petit budget à 6 %
  • Un jeu de société à 34 %
  • Un peu de tout cela à 47 %

Question décalée, certes, mais nous retenons finalement aussi que les deux films Donjons & Dragons, n’ont pas fait beaucoup plaisir aux fans de D&D, ou aux rôlistes.

Qu’en pensons nous ?

Après quelques années de pratique, il nous semble que Donjons & Dragons n’a pas été conçu comme un jeu de rôle. Mais qu’il l’est devenu pour certains joueurs. Hélas, cela a aussi contribué à ce que s’établisse LA grande confusion : « jeu d’escarmouche avec figurines et feuille de personnage = jeu de rôle ! »

Il est évident que l’on peut faire du jeu de rôle avec D&D. A la condition de laisser de coté les nombreuses règles (ou conseils) ayant un rapport avec des déplacements sur des cases. Le retour en force des retroclones, des jeux PMT (Portes Monstres Trésors), et même l’arrivée sur le marché de HEROICA, le « jeu de plateau » de LEGO, tend à démontrer le goût pour une forme de jeu de rôle simplifiée. Le coté interprétation des caractères des personnages est gommé pour ne laisser que le coté RPGlike des jeux vidéo.

Il est dommage que les termes de « jeu de rôle » ne soient pas assez explicites, et qu’ils englobent des pratiques différentes.

Chez Scriiipt.com nous adhérons à la définition du jeu de rôle de la FFJDR :

Le jeu de rôle est un loisir qui consiste à s’installer avec quelques amis autour d’une table pour décrire de façon collaborative les aventures de personnages fictifs évoluant dans un monde imaginaire.

 

 

Bookmarquez le permalien.

11 Comments

  1. Un sondage « jouez-vous à D&D avec des figurines » aurait été pas mal, en fait ^^; Il aurait même été possible de croiser avec ceux qui répondent que D&D est un jeu de rôle (ou non)

  2. Rétrolien:[Résultats du sondage] D&D et le jeu de rôle | SCRiiiPT | Jeux de Rôle | Scoop.it

  3. Je ne vais pas renier D&D par lequel (après Mega pour ceux qui ont connus) j’ai découvert les Jeux de Rôles il y a … 30 ans de cela. Cependant que en tant que MD, j’avais tendance à privilégier l’histoire, le background des persos et le monde et à moins m’intéresser aux regles très spécifiques. Je pense qu’actuellement, D&D dérive de plus en plus vers le wargame avec une densité de régles qui, pour moi, tuent le role playing.

  4. Pas mal de choses me choquent une peu dans cet article:
    Poser la question comme ça, et partir de la préconception « que c’est pas du jeu de rôle », c’est de la masturbation intellectuelle.
    D&D est le premier jeu de rôle père de ce que nous nommons tous ainsi, autant éviter de nier les réalités factuelles.
    Ensuite autant chercher à définir ce qu’est le jeu de rôle a un intérêt dans le cadre de l’étude de notre loisir et dans un cadre de recherche, autant il faut bien savoir que le fait de créer une définition ne nous donne ni le droit de dire que ce que les autre font « n’est pas du jeu de rôle » ni un pouvoir quelconque sur ce que les gens en font.
    Et enfin quand on lit la définition de la FFJDR, en quoi exclu t’elle D&D ?

  5. Pas mal de choses me choquent une peu dans cet article:

    Aïe…

    Poser la question comme ça, et partir de la préconception « que c’est pas du jeu de rôle », c’est de la masturbation intellectuelle.

    Euh…
    Oui, non, je ne sais pas ?
    C’est juste une façon de commencer, un parti-pris de la blague… Pas sérieux quoi… Mais une blague qu’on doit expliquer, ça tombe à plat… Ou alors la blague était mauvaise… Le jeu de rôle c’est pas drôle… ah ah ah.. pardon.

    D&D est le premier jeu de rôle père de ce que nous nommons tous ainsi, autant éviter de nier les réalités factuelles.

    Oui… J’avoue, c’est grace à la fameuse boite rouge des années 80 que j’ai commencé à faire du jeu de rôle…

    Ensuite autant chercher à définir ce qu’est le jeu de rôle a un intérêt dans le cadre de l’étude de notre loisir et dans un cadre de recherche, autant il faut bien savoir que le fait de créer une définition ne nous donne ni le droit de dire que ce que les autre font « n’est pas du jeu de rôle » ni un pouvoir quelconque sur ce que les gens en font.

    Je n’ai bien compris cette phrase.
    Est-ce que le fait de créer une définition donne le droit de dire que ce que font les autres c’est pas du jeu de rôle… Peut-être, je ne sais pas, je ne me suis pas posé la question en ces termes… Mais être d’accord autour d’une définition c’est important. Imaginons un peu : »Vous faites la connaissance d’un couple avec qui vous vous liez d’amitié, un soir vous proposez : et si on faisait un jeu de rôle ? »
    Que vont-ils comprendre ?
    On fait une partie de D&D Old School, un vampire masquerade, un Zelda à la console, une murder party, un HeroQuest, Un GN en costume, un jeu coquin échangiste ? Et admettons que ce soit bien de jeu de rôle classique autour d’une table, ce sera quel style ? Est-ce qu’il ne va pas y avoir choc des cultures entre ceux qui font du PMT/jeu de plateau et ceux qui font du storytelling/narrativiste ?

    Et enfin quand on lit la définition de la FFJDR, en quoi exclu t’elle D&D ?

    La définition exclue plus un style de jeu que le jeu en lui-même. Les concepteurs de D&D jouent ils sur cette ambiguïté pour toucher un large public ?

  6. Rétrolien:[Résultats du sondage] D&D et le jeu de rôle | SCRiiiPT | Imaginaire et jeux de rôle : news | Scoop.it

  7. Je ne vois pas trop en quoi les figurines/cases feraient qu’on ne serait plus dans un jdr… Je joue souvent avec des figurines/cases. Quand je dis souvent, c’est relatif, la plupart de mes séances sont sans combat, mais quand il y en a, c’est avec figurines et cases (et ce à D&D comme à Dark Heresy ou Star wars). La raison étant toute simple, c’est que quand il y a un « décor » et plus d’un ennemi, le faire par oral, c’est le bordel, c’est généralement frustrant pour les joueurs qui voient apparaitre un mur qu’ils n’imaginaient pas, ne voyaient pas du tout la table au même endroit que le MJ etc. De plus, ça a un côté immersif, on donne à voir aux joueurs un lieu, la tronche de l’ennemi. Bref, puisque les combats sont rares, autant qu’ils aient de la gueule !

    Quant à savoir si D&D est un jdr, la réponse est évidente, c’en est bien un, même si son côté un peu antique, pompe à fric et la lourdeur de ses règles déplaisent, on ne peut pas dire que ceux qui y jouent font autre chose que du jdr ni qu’il a été prévu pour autre chose.

  8. Tout est une question d’équilibre… Les figurines et les plans, ça aide. Et même cela peut être un support très adéquat pour pallier à un MJ qui manque de mots… Et on le sait, les mots ne signifient pas la même chose pour tout le monde.
    La façon dont je le vois, c’est d’abord le dialogue, et la description… Les joueurs dessinent et placent des figurines ou des pions pour illustrer comment ils se visualisent dans la scène, le MJ arbitre en corrigeant sa description et en complétant le dessin si besoin…
    L’idéal étant de se passer complètement de support (figurine ou plan) pour illustrer un combat… On peut y arriver plus souvent qu’on ne le croit.
    Mais quand on ne fait qu’utiliser les figurines, même si on joue avec des feuilles de personnages, c’est du jeu de plateau. C’est sympa à jouer, mais c’est du jeu de plateau quand même… Et je renie pas, c’est super, j’adore HeroQuest, j’ai joué aussi à D&D le jeu de plateau avec mes gamins, ils adorent. Et c’est pas une blague, D&D le jeu de plateau c’est ce qui se faisait il y a peu de temps pour faire découvrir D&D le jeu de rôle… D’où l’ambiguïté dont on parle dans l’article.

    Quant à savoir si D&D est un jdr, la réponse est évidente, c’en est bien un, même si son côté un peu antique, pompe à fric et la lourdeur de ses règles déplaisent, on ne peut pas dire que ceux qui y jouent font autre chose que du jdr ni qu’il a été prévu pour autre chose.

    Je sais pas, j’ai un doute… Parfois j’ai l’impression de m’être fait avoir par cette foutue boite rouge… Une chose est sûre pour moi, D&D ne devrait pas être le modèle du Jeu de Rôle. Cela produit beaucoup trop de malentendus… Mes premières parties de D&D étaient du jeu de rôle, les suivantes, pas toujours… plus de jeu, moins de rôle… C’est pas bien grave en soi, mais c’est dommage.
    Cela dit, il n’est pas trop tard pour adapter D&D en jeu de rôle. Et on peut faire plein, plein de chose très très bien avec un peu d’imagination.

  9. Mouais…

    Sachant que D&D (toutes versions et clones confondus) est la gamme dont la part de marché et de pratiquants est majoritaire, pour ne pas dire écrasante, la question que nous devrions nous poser ne serait-elle pas plutôt, « est-ce que tous les autres JdR sont des JdR ? ». Si tant est qu’on ait envie de faire une niche d’une niche dans un marché de niche… ;-)

  10. Sauf si le jdr est un jeu vidéo ^^

Les commentaires sont clos.

  • Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

    Rejoignez 7 autres abonnés