Gothique et Romantique, en cherchant sur le web…

Afin d’aller toujours un peu plus loin dans la recherche. J’ai fouillé un peu sur le web… enfin, surtout sur wikipédia… je sais c’est mal… En complément donc à l’article Gothique et Romantique de Scriiipt.

Voici donc, le point de départ d’une série d’articles sur des éléments permettant de mettre en scène des histoires gothiques. Et au passage je vous met sur la piste du site de Marc (Marc’s Realm) qui contient de très nombreuse photos de rassemblement du mouvement gothique. Dont certaines pourront inspirer ou illustrer des parties ou des aventures rôlistiques.

Le Roman gothique (article de wikipédia):

Le roman gothique est un genre littéraire anglais, précurseur du roman noir avec lequel il est parfois confondu en français. On considère généralement que le roman gothique naît avec le Château d’Otrante d’Horace Walpole (1764), pour s’éteindre progressivement à partir de 1830, tandis que s’installe en Europe continentale la vogue du fantastique. Le roman gothique anglais s’inscrit dans la continuité des Lumières même s’il marque un grand fossé avec leur esprit: en effet la fin du XVIIIe siècle est marquée par une remise en question des philosophes.

Dans le précédent article je m’attachais donc à caractériser le personnage-héros-gothique par quatre traits : Artiste, Amoureux, Scientifique et Maudit. Mais, voici ce que l’on peut aussi lire dans l’article de wikipédia (déjà mentionné plus haut)

Le roman gothique se caractérise par la présence d’un certain nombre de lieux communs au genre. Il s’agit d’éléments de décor, ou de personnages mais aussi de situations stéréotypés et de procédés narratifs (récit dans le récit).

  • Le décor

L’engouement pour l’histoire et le passé, caractéristique du romantisme, entraîne le retour à des décors populaires du théâtre élisabéthain tels que le château hanté (Macbeth, Hamlet), la crypte (Romeo et Juliette), la prison médiévale (Richard III ou Edward II de Christopher Marlowe), le cimetière (Hamlet). Les décors naturels sont ceux des contes de bonne femme, paysages nocturnes (Macbeth), sabbats de sorcières (Macbeth), orages déchaînés sur la lande (Le Roi Lear), tempêtes en mer (La Tempête, Un conte d’hiver).

Une autre caractéristique du roman gothique est la recherche de l’exotisme : l’Italie pour Le Château d’Otrante, l’Orient pour Vathek, l’Espagne pour le Manuscrit et Le Moine.

  • Les personnages : le religieux (l’Inquisition), la femme persécutée, femme fatale, le démon, la belle, la bête, l’ange, l’ange déchu, le maudit, le vampire, le bandit
  • Les situations : le pacte infernal, l’incarcération et la torture, le suicide, le vampirisme, les secrets du passé venant hanter le présent
  • Les lieux : le château, les ténèbres, le cimetière, une ruine, une église, la nature

Ce qui donc nous donne une bonne série d’articles sur chacun de ces lieux, personnages ou thèmes… Toujours dans l’esprit gothique, mais sans oublier non plus l’esprit Romantique (voir ici). Puisque les Grands thèmes du Romantisme rejoignent ce que l’on vient d’évoquer avec le Roman gothique :

  • L’amour, violent, passionnel, charnel, excessif, brutal, source de souffrances et de jouissances… violentes (je l’ai déjà dit ça)
  • La mort, oui, parce que ça finit forcément mal.
  • La Mélancolie… L’ennui est tel qu’il poussera au suicide ou à la démence…
  • La Révolte… Le héros romantique est un révolutionnaire !
  • La Nuit, Le Rêve,
  • L’exotisme de l’Orient,
  • La Nature…

(A suivre)

[ad#banniere aout septembre]

Print Friendly
The following two tabs change content below.
Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.