New Heaven, le jeu narratif post apocalyptique

New Heaven C’est nouveau ça s’appelle New Heaven, le site est ouvert. Ce n’est pas un jeu de rôle, mais ça y ressemble un peu. C’est du jeu narratif !

Le concepteur n’est pas un inconnu, il a déjà commis la Bible du Meneur de Jeu. Dans New Heaven, les joueurs sont encore plus impliqués dans l’histoire que dans un jeu de rôle classique. Le postulat du jeu narratif peut être assez simple, les joueurs décident ensemble du cadre de jeu et de quel type de perso ils incarnent, ensuite on enchaîne sur l’histoire avec un point de départ : »on est au boulot, et tout à coup, la terre tremble pendant 2 minutes, tout s’effondre, on est bloqué. Qu’est-ce qu’on fait ? »

Chacun va ensuite faire avancer l’histoire en suivant l’archétype de son personnage, et l’histoire va se construire ensemble… On se rapproche ainsi de la narration à plusieurs, on construit l’histoire ensemble, un peu comme dans un « cadavre exquis », mais qui serait cohérent (un principe qui nous est cher ici chez scriiipt).

Pour en savoir plus sur le développement du jeu, s’inscrire à la newsletter, commander le jeu : www.newheaven.fr

Lisez ci-dessous la note d’intention de Fabien Deneuville.

« Ce que j’ai voulu créer dans New Heaven c’est une réponse à la vision parfois trop classique ou trop figée du jeu de rôle, sous sa forme traditionnelle avec des joueurs et un meneur.

Venant de l’auteur de La Bible du Meneur de Jeu cela peut paraître à première vue paradoxal. Mais en fait, pas tant que ça. Parler du jeu narratif et de ses formes, notamment celles sans meneur comme ici dans un guide pour les meneurs de jeu ? Ca n’aurait pas fait sens. Faire un guide complet sur le story game et ses méthodes ? J’aurais pris le risque d’être trop abstrait ou trop difficile à appliquer dans la pratique. La solution pour rendre hommage au genre m’est donc apparue évidente : créer mon propre jeu. Faut-il pour autant rejeter le jeu de rôle classique ? Pas du tout. Jouer avec meneur et jouer sans meneur, ce sont des manières de jouer différentes, qui présentent quelques similitudes, mais qui au final n’apportent pas les mêmes sensations, ne construisent pas les mêmes types de récits. Plus que cela, j’oserai même dire qu’elles sont complémentaires. Un joueur de jeu de rôle apprend énormément, que ce soit en tant que joueur ou en tant que meneur, lorsqu’il joue et pratique le jeu narratif sans MJ. Moi-même je pratique les deux régulièrement : le story game et le jeu de rôle plus classique, et surtout j’aime les deux ! Et pour ceux qui ne connaissent pas le jeu de rôle ? Encore plus fascinant : on enlève la barrière du « oui mais il faut un meneur pour jouer » qui peut être un frein pour certains aspirants au jeu de rôle. Avec un jeu narratif ils peuvent franchir le pas plus facilement. Il a fallu 30 ans au jeu de rôle pour se rendre compte qu’il était possible de raconter une histoire et créer ensemble une fiction en sortant du schéma classique « un meneur, des joueurs ». C’est cette voie que je vous invite à explorer dans ce jeu.

L’exploration, c’est justement un motif majeur de New Heaven, derrière le mystère et la survie. Je voulais créer un jeu qui permette une infinité d’histoires, qui permette d’explorer et de vivres des aventures dans des contrées autrefois familières et maintenant devenues dangereuses. A chaque partie c’est différent. A chaque partie c’est nouveau. Au delà des combinatoires offertes par les cartes, comme l’univers est créé collectivement, chacun y apporte sa pierre. Invitez un nouveau joueur à votre table et l’univers sera également en partie « coloré » par ce joueur. Et par dessus cela, la mécanique du cadrage vous offre une très large diversité d’histoires. Vous pouvez raconter toute forme de récit se déroulant après un grand cataclysme. Vous pouvez refaire l’histoire de La Planète des Singes, celle de Mad Max ou de Waterworld. Vous pouvez parler d’apocalypse climatique, d’hiver nucléaire, de montée des eaux… vous pouvez créer VOTRE histoire. J’ai voulu créer un jeu d’exploration et d’aventure pour vivre des histoires fantastiques avec mes amis, ou même seul si l’envie m’en prend. C’est New Heaven.

Pourquoi ce thème ? Pourquoi New Heaven ? Le « Nouveau Paradis » c’est celui qui nous attend après la fin du monde. Bien sûr, il y a une pointe d’ironie, car ce paradis, il faudra le construire à la dure ! Le thème du post apocalyptique, s’il existe et a déjà été traité en jeu de rôle, ce n’est pas le cas dans le genre du story-game indie où la seule création c’est OctaNe, qui est plus pulp, plus américano-américain et requiert toujours la présence d’un meneur. Ce que je cherchais n’existait pas. J’ai donc décidé de le créer. L’apocalypse est un thème dans l’air du temps… peut être souhaite t’on tous inconsciemment que l’incertitude et la folie de notre monde s’arrête ? Peut être devrions nous vraiment croire que la fin du monde est pour 2012 (nous sommes en 2011 quand j’écris ces lignes) ? Mais si le thème de la fin des temps, revient souvent, que ce soit dans les dernière créations rôlistes ou dans les fictions cinématographiques, la question qui se pose assez peu est : qu’allons-nous faire après la catastrophe ? Plutôt que de demander aux héros du récit d’empêcher l’impossible de se produire, j’ai préféré une approche différente. Le drame vient de se produire, vous y avez échappé. Que faites-vous maintenant ? Je veux que les gens réfléchissent sur l’Après dans New Heaven. Et ce faisant, peut-être exorciser nos démons et nos peurs du cataclysme. Et si le meilleur était à venir, et si tout restait à construire…

Et vous, que faites-vous après l’apocalypse ? »

Fabien Deneuville,
Concepteur de New Heaven

— site du mois—
[ad#Tentacules]

Print Friendly
The following two tabs change content below.
Tenancier et créateur de scriiipt.com Rôliste de très longue date et amateur de fantastique. Rien à ajouter.