Profession : Meneur de Jeu

Débat autour de la vision du jeu de rôle et des MJ
Débat autour de la vision du jeu de rôle et des MJ

Une annonce de la FFJDR datant du 21 septembre 2010 a déclenché plusieurs débats sur des thèmes plus ou moins variés… Je rebondis sur un  des thèmes soulevés : la professionnalisation des Meneurs de Jeu.

Ainsi peut-être qu’il y aurait deux sortes de MJ… Le premier, le Meneur de Jeu historique, le MJ, le Master, le DM, le Maîtr’ de Donj’ ! Et l’autre, le Meneur de Jeu professionnel, le MJ labellisé, diplômé…

Alors le MJ historique ?

C’est un peu tout le monde… Enfin, c’est le rôliste de « base ». Quelque soit son âge, il (ou elle) joue depuis longtemps ou pas, et il (ou elle) aime le jeu de rôle, la SF et le fantastique.

Pour ce MJ, le jdr c’est pas forcément une prise de tête. Si on joue c’est pour s’éclater, s’amuser entre potes, se marrer, ou des fois se faire peur. On peut jouer en club ou chez les potes. Les parties sont soi sérieuses soi délirantes, il y a de la bière, des chips, des clopes… Bref c’est une vrai teuf pour de bon. On se fout un peu du politiquement correct, tous les thèmes peuvent être abordés dans les parties et quand on crée son propre jeu ou scénar ce qui compte c’est l’originalité et la créativité… Ou pas…

Le jdr c'est pour s'éclater et s'amuser !
Le jdr c'est pour s'éclater et s'amuser !

Parce que c’est bien ce qui est sympa, il n’y a pas de règles, chaque MJ fait comme il veut.

Ces rôlistes et ces MJ ont fait énormément (et continuent encore) pour le jeu de rôle, pour le développer et le faire vivre aussi. Cependant avec du recul, je m’aperçoit que ces MJ là s’adressent à un public déjà convaincu et déjà fan de culture ludique pour certains, ou de contre-culture pour les autres…

Le MJ pro ?

Pour être honnête, c’est difficile de dire si de tels MJ existent vraiment de manière officielle, puisque justement c’est là que se trouve le cœur du débat.

Mais si je devait le définir voici comment j’aimerai qu’il soit…

Une jeune MJ fraichement diplômée ?
Une jeune MJ fraichement diplômée ?

Premièrement, ce serait bien qu’il soit passé par le stade MJ historique comme défini plus haut. Et ensuite on rentre dans le coté pro, façon « Mon métier c’est Meneur de jeu de Rôle ! »

La fiche-métier se rapprocherait de celle de l’Animateur de loisir (la G1203 et la G1202), avec ces activités :

  • Informer les parents sur l’organisation de la structure et présenter le programme des activités à des enfants, des adolescents ou des adultes;
  • Organiser ou adapter la partie de jeu de rôle selon le public, le lieu et le moment ;
  • Préparer l’espace de jeu et guider les participants tout au long de la séance ;
  • Surveiller le déroulement de la partie de jdr et veiller au respect des consignes de jeux, des règles de vie sociale ;
  • Repérer les difficultés ou problèmes d’un participant, intervenir ou informer les personnes responsables, les parents éventuellement ;
  • Concevoir et mettre en forme des supports d’information et de présentation des activités ludiques et rôlistiques ;
  • Organiser ou mettre en place des actions de communication sur le jeu de rôle ;
  • Réaliser le bilan du projet d’animation et proposer des axes d’évolution.
Et bien entendu le MJ pro doit avoir des compétences de pro :
  • Techniques d’animation de groupe ;
  • Techniques pédagogiques ;
  • Règles de sécurité des biens et des personnes ;
  • Règles d’hygiène et de sécurité ;
  • Gestes d’urgence et de secours ;
  • Techniques d’éveil de l’enfant ;
  • Droit de l’enfant et protection des mineurs.
"animateurs" photo de Philippe Streicher
C'est pas parce qu'on est pro qu'on est forcément coincé..."animateurs" photo de Philippe Streicher
Et il doit avoir pas mal de connaissances !
Sur les jeux de rôle, le monde associatif, le monde professionnel et le fonctionnement des collectivités locales…
Sans compter des qualités relationnelles : diplomatie et empathie par exemple.
Bon d’accord, mais quel intérêt ? En quoi ça peut faire du bien au jeu de rôle ?
Au fond ça ne change pas grand chose à la façon de  jouer de chacun, personnellement je n’ai pas besoin qu’un animateur vienne mettre son nez dans mes parties entre potes.
Par contre, ça peut ouvrir de nouveaux horizons au jeu de rôle :
  • entrer dans les ludothèques de manière systématique ;
  • entrer dans les centres de loisirs avec ou sans hébergement ;
  • faire partie des activités pratiquées au camping pendant les vacances ;
  • entrer dans les écoles, les collèges, les lycées sous forme de club ou d’activité à part entière ;
  • entrer dans les bibliothèques et les médiathèques au titre de l’éveil culturel ;
  • entrer dans le monde de l’entreprise (mettre « jeux de rôle » sur un CV, ça doit être un point super positif) ;
  • être systématiquement présent à chaque fois qu’il y a un festival de jeu…
Bon, je vais pas en rajouter… Vous pouvez compléter la liste par vous même.
En conclusion :
Personne n’a besoin de passer de diplôme pour être meneur de jeu, ceux qui avancent cette idée sont de mauvaise foi. Parcontre ça serait vraiment une super idée si les animateurs (BAFA, BAFD, BEATEP, BPJEPS, etc)  étaient tous formés à faire du jeu de rôle.
La FFJDR en détail avec l’interview du président sur Rôliste.TV
Quelques sites sur l’Animation :
et aussi le site de l’Association Rêves de Jeux :
Rêves de Jeux est un concept ludique créé en 1984. Création de produits professionnels et organisation d’activités socio-éducatives autour de l’univers du Jeu.