Les Ombres d’Esteren en boutique !

Le premier livre du Jeu de rôle « Les Ombres d’Esteren » est enfin entre nos mains !

Les Ombres d’Esteren 1. Univers, Un jeu de rôle médiéval aux accents horrifiques et gothiques

290 pages tout en couleur, et abondamment illustrées

Le livre…

Chapitre 1 :

76 pages sur la description complète de Tri-Kazel (la péninsule sur laquelle se déroule les aventures des Ombres d’Esteren) : géographie, histoire, descriptions des populations et des points importants, le tout très novelisé et agréable à lire..

Tri-KazelChapitre  2 : Mode de Vie

43 pages sur les us et coutumes, l’artisanat, la nourriture, l’architecture… Les Sociétés de Tri-Kazel, la monnaie, le commerce et les arts… Bref, tout ce qu’il faut pour « faire vrai » et rendre l’ambiance de vie quotidienne plus réaliste.

Chapitre 3 : Factions

35 pages pour mieux comprendre les interactions et les antagonismes entre les différentes factions qui peuplent Tri-Kazel… Les Demorthèn, qui ressemblent un peu aux Druides celtes, le Temple qui est une religion monothèiste un peu rigide, Les Magientistes qui croient en la Science…

Sans oublier les Varigaux (messsagers), les Chevaliers hilderins, et les rumeurs qui courent en Tri-Kazel (quelques idées de départ pour de futurs scénar peut-être ?)

Demorthèn

Temple

Magientistes

Le chapitre 4 est entièrement consacré au Système de jeu

107 pages ! En commençant par ce qu’est un jeu de rôle… Il n’est pas sûr que le lecteur puisse se rendre compte avant d’arriver à la page 174 que le livre qu’il tient entre les mains est un jeu de rôle.

Donc le chapitre 4 contient les 6 archétypes de personnages (varigal, guerrier, demorthèn, oine, magientiste, barde), la création de personnage, les données sur le prix et l’équipement. La résolution des actions, le combat, la santé (après le combat, c’est bien), la « magie » (art demorthèn, miracles du Temple ou Magience… Et on clos le chapitre par la gestion de la Santé Mentale…

Ce dernier point est une des originalités de ce jeu… Car on a beau être dans un jeu « méd-fan », les Ombres d’Esteren est aussi un jeu d’ambiance.

Et voilà c’est fini, on termine par une feuille de perso en 3 volets (et en couleur) et par le lexique (vraiment indispensable)..

Pour en savoir plus sur les Ombres d’Esteren :

Bon, mais on aime ?

[cincopa 10760410]

Ben oui ! A cause des sources d’inspiration évidentes de ce jeu, Braveheart, Sleepy Hollow, Dracula de Coppola, Princesse Mononoké…et puis on est dans l’horreur Gothique, et ici chez Scriiipt nous aimons l’horreur gothique… Les châteaux hantés, les personnages tourmentés, les landes désertes, les falaises balayées par la tempêtes, ça change de DD4 non ?

Pas de bestiaire monstrueux dans les Ombres d’Esteren, mais des créatures de l’ombre, des choses indicibles qui se cachent dans les forêts profondes… Et en lisant les Ombres d’Esteren, j’ai commencé à associer aussi certaines idées puisées dans les livres de David Gemmel, le Nom de la Rose d’Umberto Eco, et quelques aventures de Jirel de Joyri (de Catherine L. Moore)…

[ad#Gothique Adsense]

Une pensée sur “Les Ombres d’Esteren en boutique !”

Les commentaires sont fermés.