Interview de Pwick lutin de la famille des wefkings, SDF du petit peuple

Vous ne le savez peut-être pas, mais la rédaction de Virus qui ensuite à transmis à celle de Scriiipt un être du petit peuple… Pwick, le SDF du Petit Peuple… Ce lutin de la famille des Wefkings, aux dires de Lohel, connait bien Virus numéro 2 - Fanzine Alternatifles Ogres et leurs mœurs.

Notre ami Lohel étant le seul à comprendre (vaguement parfois) le baragouin de la mascotte, il a accepté de le questionner pour en savoir plus…

Lohel (pour la rédaction de scriiipt) : Pwick, que peux-tu nous dire sur tes lointains cousins les Ogres ?

Pwick : Les ogres sont des créatures cruelles qui vivent dans les forets des vallées obscures. Ils choisissent l’emplacement de leurs cabanes dans les recoins les plus sauvages et inaccessibles des dites forets…

Lohel : Que trouve-t-on dans leurs cabanes ?

Pwick : Leurs cabanes sont meublées de toutes sortes d’objets volés de valeurs variables…

ogres dans DD4
ogres dans DD4 : Agressifs, forts et stupides.

Lohel : Que mangent-ils ?

Pwick : Ils affectionnent la chair humaine, en particulier celle des petits enfants (surtout les petites filles dont ils trouvent la chair plus tendre…). A ces mêmes petites filles, ils aiment faire subir les derniers outrages, avant de les cuisiner – souvent, les ogres n’ont pas la patience de préparer leur viande et les dévorent crues.

Lohel : Par les cornes de Samaïn,comment est-ce possible ? Les Ogres sont bien trop gros ?!

Pwick : En fait, c’est la magie qui le leur permet. Bien que réfractaire à la magie -en particulier l’Awen, ils utilisent diverses potions magiques, qu’ils conservent jalousement. Ces potions ont pour effet de réduire leur taille de manière à ce qu’ils puissent satisfaire leurs désirs pervers…

Lohel : Il y a peu de contes dans lesquels un héros terrasse un ogre. Est-il possible de les vaincre ?

Pwick : Oui. C’est après avoir bu leur élixir que les ogres sont les plus vulnérables. Un homme d’arme aguerri attendra ce moment pour attaquer. Qu’il veille cependant à ce que l’antidote ne soit pas à portée de main de l’ignoble créature…

Ogre dans pathfinder
L'ogre dans Pathfinder... Brutal ! Il traine avec lui une aura de sauvagerie, de cannibalisme et de torture. Viols, démembrements, nécrophilie, inceste, mutilations... voici les termes qui entourent les histoires à propos des Ogres..

Lohel : Cette histoire de potion rapetissante est bien étrange…

Pwick : [mots incompréhensibles]… Certains mages se sont demandés comment les ogres, qui ne présentent aucun don particulier pour l’alchimie, se procuraient leurs philtres ? C’est Morgeunn, troisième archimage de Tanaxel, qui énonça la théorie la plus probable : les forets et les bois dans lesquels vivent les ogres sont souvent le refuge  de sorcières, alchimistes malins ou de mages mauvais. En échange de services rendus, ils fournissent aux ogres la potion nécessaire  leurs fornications malsaines…

Lohel : Terrifiant ! Peut-on facilement les repérés ?

Pwick : [mots incompréhensibles]… Ho, oui. Les ogres ont des gouts douteux en matière d’esthétique. Ils sont vetus n’importe comment, portent des vêtements aux couleurs bigarrés et de taille inégale – habits systématiquement dérobés aux malchanceux…

Lohel : Est-il sociable ?

Pwick : Pas vraiment… Les ogres vivent le plus souvent seuls, rarement en couple – mâle et femelle se battant presque constamment. Ajoutons que physiquement, le mâle et la femelle sont indifférenciables…

Lohel : Une question que nombre de rangers et guerriers doivent se poser… Quels sont leurs techniques de combat  ?

Pwick : Ils se battent avec des massues – en fait, des troncs d’arbres. Les ogres bicéphales pouvant en plus écraser leurs victimes à l’aide de gros rochers (100 à 200 livres).

Les ogres communs, bien que plus faibles que leurs cousins, sont peut-être les plus dangereux car plus mesquins, « intelligents », et ne respectant jamais les promesses faites au naïfs. Les ogres bicéphales sont beaucoup plus bêtes. Il est facile de les rouler, mais gare s’ils s’en aperçoivent.

Lohel : Peux-tu nous donner le nom de quelques ogres ?

Pwick : [mots incompréhensibles]… [à voix basse]… Parmi les ogres les plus célèbres, citons : Bershebarr du Pays Sauvage, Rognos du bois de Belör, Moultcros irascible ogre bicéphale de la forêt de Mold.

Lohel : Tous nos lecteurs te remercient. Et peut-être que grâce à toi, mon bon Pwick, les ogres couvriront à nouveau nos contrées magiques…

Pwick : Euh… tu es sûr ? Parce que je viens de te dire qu’ils sont très dangereux…

Lohel : Oui… juste en imagination, et en jeu… On va pas les invoquer… hein ?

Ogre dans D&D 3.5
L'Ogre dans D&D 3.5
Print Friendly