Des Vivants chez les morts – Du commerce des âmes

Il semblerait que les Entités les plus enclines à servir les hommes se nomment « Démons ». Ils se manifestent toujours prudemment, gardant secrète leur nature profonde. Parfois, ils passent pour être de belles sorcières ou de simples mortels.

Les Démons ne rechignent pas à exhausser les vœux les plus futiles en échange de petites exactions apparemment innocentes… C’est sans compter sur leur terrible sens du profit et cette habileté hors du commun à appâter les mortels les plus respectables… De plus, les Démons ont tout le temps devant eux…

Lorsque le mortel est prêt, le Démon lui propose le Pacte. C’est le state ultime de l’Asservissement, la Damnation. Le mortel accepte de recevoir l’enseignement maléfique du Démon pour assouvir tous ses désirs sur cette terre. en échange, son âme reviendra au Démon lorsque la mort viendra.

Notez que l’exécution des sorts devient plus périlleuse une fois le Pacte passé. Or les sacrifices humains sont au centre des cérémonies les plus prestigieuses. Avant de se repaitre de son âme, le Démon s’en sera fait livrer un grand nombre par son serviteur…

Souvent piégé d’une manière ou d’une autre, ce sorcier peut parfois retrouver sa liberté (sauf si sa damnation est consommée de son vivant, c’est à dire s’il mérite l’Enfer sans avoir passé le Pacte). Il ne peut s’agir que d’une épreuve avant l’Illumination…

[ad#Le livre Noir]

Voir aussi : Faust

Print Friendly