Un mal des maux

De toutes les malédictions, la plus incontrôlable est, bien sûr, celle des Loups… Malheur à celui qui en croise un, lorsque la lune pleine éclaire l’obscurité de la nuit. Leur rage irréductible est la base de la malédiction du Démon-Loup.

Et il n’est pas rare qu’un Garou tue un proche sans le vouloir et sans s’en rendre compte… Quelques légendes parlent néanmoins de Loups pouvant contrôler parfaitement leur métamorphose, après de longues années d’expérience payées au prix de centaines de morts…

"The Werewolf Delusion" by Ian Woodward
"The Werewolf Delusion" by Ian Woodward

Les Vampires sont les victimes de leurs propres envies. Victimes du sang dont ils puisent leur vie, victimes de leur descendance. Le vampire est, pour ses frères, bien pire que ne l »est le loup… Mais l’Éternité est l’épreuve la plus terrible qu’ils aient à affronter…

Les fantômes et d’autres revenants ont a souffrir de la présence de leurs proches et de leurs malheurs et joies, sans pouvoir y remédier ou y prendre part. Toutes les choses de la vie leurs sont refusées : manger, fumer du tabac ou boire un verre d’alcool, prendre un bain. Pus de sexe. Plus de plaisirs artificiels…

Les fantômes du Louvre
Les fantômes du Louvre - photo par Aldor

Les spectres de junks morts d’OD1, de violeurs ou de simples vicieux libidineux sont les plus envieux et le plus prompt à importuner les vivants…

Les sorciers jouissent un temps des faveurs que leurs donnent leurs entités. Le plus souvent, rien d’extraordinaire… N’est pas Faust qui veut… Et lorsque le sorcier s’est commis dans suffisamment de sacrifices et de vengeances pour être damné, les Démons font tout pour avoir cette âme immortelle qui toute manière leur appartient.

Les Trois Sorcières de Macbeth, par Johann Heinrich Füssli, 1783
Les Trois Sorcières de Macbeth, par Johann Heinrich Füssli, 1783

[ad#Le livre Noir]

Print Friendly
  1. overdose []