• RapideJDR.fr

[Inspiration] Les Noms Osmanli

Date de dernière mise à jour : le 16 juillet 2014 à 20 h 39 min

button print gry20 [Inspiration] Les Noms Osmanli

osmanlil1 225x300 [Inspiration] Les Noms OsmanliDes noms d’origine Osmanli (turc), pour plus d’exotisme, des noms de guerriers vagabonds, montagnards costauds, de cavaliers lunatiques, de coureurs de steppes, de pirates d’au-delà des mers….

Mais comment donner le nom qui convient ?

C’est souvent au langage courant qu’il faut emprunter un patronyme ;  par exemple, nommer quelqu’un d’après le lieu près duquel il est né, l’endroit où il vit. Mais aussi c’est ainsi qu’un étranger est appelé :

Akar, «eau qui coule»
Adali, «de l’île»
Akdagh, «mont blanc»
Bozdagh, «mont gris»
Bora, «lieu exposé à la tempête»
Boskir, «steppe»
Buiukdere, «grande vallée»
Chark, «de l’Est»
Dereli, «de la vallée»
Denizli, «de la mer»
Gürsel, «torrent abondant »
Güney, «du sud»
Garp, «ouest»
Kusey, «du nord»
Orman, «forêt»

guerriers petchenegue et coman [Inspiration] Les Noms OsmanliSi un homme (plus rarement une femme) est issu d’un peuple de guerriers, d’aventuriers, il gagne son nom à la force de l’épée. Le courage est la plus grande des qualités :

Albayrak, «drapeau rouge»
Atli, «cavalier»
Akén, «incursion»
Bayrak, «drapeau»
Candemir, «vie de fer», «âme de fer»
Degher, «valeureux»
Erkan, «sang vaillant»
Erman, «homme vaillant»
Ersan, «vaillance renommée»
Erol, «qu’il soit vaillant»
Häkguder, «redresseur de torts»
Kalkandelen, «transperceur de bouclier»
Önder, «guide»
Safkan, «pur sang»
Savach, «bataille»
Yelmaz, «intrépide»
Yenicerli, «janissaire»

Celui qui possède la force physique ou morale mérite souvent un nom en rapport avec cette qualité :

Berké, «solide, dur»
Tezcan, «esprit vif»
Demir, «homme de fer»
Aydemir, «lune de fer»
Tchelik, «homme d »acier»
Cendere, «étau, pressoir»
Kayabay, «Roc»
Saghlan, «solide»

Le plus simple parfois est de nommé une personne d’après sa caractéristique physique la plus évidente :

Akbay, «le monsieur blanc»
Altéparmak, «aux six doigts»
Büyük, «grand»
Budur, «nain»
Can, «vivace»
Dilsèz, «muet»
Esmer, «brun»
Gürdal, «branche nombreuse»
Gürsoy, «branche robuste»
Kar, «le noir»
Karakach, «aux sourcils noirs»
Kambur, «bossu»
Koral, «flamboyant», (pour un rouquin)
Minkari, «bec d’oiseau»
Parmaksèz, «sans doigts»
Saghér, «sourd»
Tezcan, «vif»
Uzun, «long»

Les sages et les gens cultivés sont rares, celui qui possède la connaissance doit être connu de tous, au moins par sa réputation :

Aydén, «lettré, cultivé»
Bilgi, «connaissance»
Bilmen, «érudit»
Ince, «fin»
Sezgin, «compréhensif»
Yéldéz, «astre»
Zeki, «intelligent»

Pour finir, il est des personnes si rares et si particulières que leur nom doit sortir de l’ordinaire, ce sont des héros légendaires, aux qualité hors du commun :

Alténok, «flèche d’or»
Altunéli, «mains d’or»
Boskurt, «loup gris»
Erkin, «libre, indépendant»
Ender, «rare»
Güden, «qui a un but, déterminé»
Kurdogh, «fils de loup»
Ozel, «spécial»
Tilki, «renard»

Un dernier détail, pour obtenir une version féminine de chacun de ces noms, le plus simple est de rajouter une terminaison en -a ou -ia.

Source Bibliographique :

Encyclopédie des noms des personnes, Eugène Vroonen, Ed. Universitaires

Bookmarquez le permalien.