Chacun sa fin

Que de légendes, de mythes, de folklore sur les manières d’éliminer les Vampires et les Démons-loup…

Mais d’une manière générale, force est de constater que les traditions ont du bon…

Ainsi, pour les vampires, il s’agit le plus souvent d’immobiliser la créature en transperçant son cœur (détériorant ainsi le réservoir de sang du Non-mort, c’est la technique anglo-saxonne) ou la décapitant (oui, c’est dur de se battre la tête dans le sac, c’est la technique slave).

Rendue impuissante, son corps est soit brulé (ou exposé au soleil, ce qui revient au même…) et ses cendres dispersées (technique slave) ou cloué dans son cercueil (divers rituels consistent aussi à remplir le corps d’objets ou d’herbes sacrées – anglaise technique).

Mais si d’aventure, un vampire devait en avoir assez de sa non-mort, il devrait faire face à l’infernal soleil avant d’être trop ancien…

Seule la violence d’un autre Démon-loup peut venir à bout d’un lycanthrope, dit-on chez les loups.

C’est en oubliant l’argent, le métal lunaire par excellence… Combattre le feu par le feu en somme. Attention, la Belladone ne repousse pas les loups, au contraire, elle entre dans la composition d’onguents qui permettent à certains sorciers de posséder l’esprit d’un loup. L’Aconit est efficace mais ne peut que repousser un lycanthrope…

Les Revenants vont et viennent dans notre monde comme dans un rêve. Il en sort parfois de la même manière, sauf dans les cas d’Esprits frappeurs ou Malins… Des rituels sacrés dit par un vivant initié et sage sont dans presque tous les cas nécessaires. Le Soleil peut aussi remplir cet office, mais les Spectres n’apparaissent jamais le jour, alors… A moins qu’il n’y ait quelque chose à accomplir, quelque chose que vous devrez découvrir, quelque chose de terrible !

[ad#Le livre Noir]

Print Friendly